Outil industriel

De l’urgence environnementale
à la rupture technologique

 

La filière bâtiment indispensable pour se loger, se soigner, se déplacer, doit évoluer.

80% des bâtiments en France sont aujourd’hui réalisés en béton, matériau universel. La production de son composant essentiel, le ciment n’a pas connu d’évolution majeure depuis deux siècles. Seule une rupture technologique peut changer les choses !

Avec son premier site de production 4.0 situé en Vendée et doté d’une capacité de production de 50 000 tonnes, Hoffmann Green Cement Technologies incarne cette volonté de transformation du secteur du bâtiment. Une volonté née de l’alliance de l’expertise scientifique et de l’audace industrielle.

Loin de l’image des cimenteries traditionnelles, ce site, sans four ni cheminée, ne produit pas de déchet et repose sur un process industriel de production automatisé. Il est par ailleurs doté de trois trackers solaires qui fournissent 25% de la consommation énergétique du site.

Concept déclinable et duplicable partout en France et dans le monde, le site Hoffmann Green opérationnel depuis janvier 2019 s’appuie sur la valorisation de l’approvisionnement local.

Avec l’ambition d’accélérer son développement et devenir le leader du ciment décarboné en France, Hoffmann Green a mis en œuvre une stratégie de déploiement industriel fondée sur la construction de deux nouveaux sites de production. Le premier, dont la mise en service est prévue pour le second semestre 2022, sera implanté en Vendée avec une capacité de production de 250 000 tonnes de ciments Hoffmann par an. Le second présentera également une capacité de production de 250 000 tonnes par an et sera quant à lui situé en région parisienne et sera mis en service au cours du premier semestre 2023.

Ainsi, à horizon 2024, Hoffmann Green disposera d’une capacité de production de 550 000 tonnes de ciments par an, soit 3% du marché français avec un chiffre d’affaires de 120 M€.